La solitude de l’entrepreneur

Créer une entreprise en tant que CEO ou associé c’est ressentir un grand sentiment de solitude car il n’y a personne au dessus de vous pour vous prendre la main. Il faut prendre vos responsabilités, les assumer et en subir les conséquences. Positives ou négatives.

Des erreurs sont commises quotidiennement par des entrepreneurs. La seule règle à respecter c’est de ne pas commettre la même erreur plus de trois fois. Cela demande une exigence de chaque instant.  Contrôler sa parole si l’on est extraverti, apprendre à surmonter sa timidité, parler en public pour les introvertis.

L’entrepreneuriat exige la même force de caractère que celle nécessaire à celle de devenir soldat ou moine. il faut re-paramétrer son cerveau en permanence et être en capacité de s’adapter constamment.

Darwin l’a démontré, ce ne sont pas les espèces les plus intelligentes qui survivent mais celles qui s’adaptent le mieux. L’entrepreneur doit s’adapter à chaque tâche, constamment sortir de sa zone de confort. Un coup il doit écrire un article pour le blog de son entreprise, le lendemain matin faire passer deux entretiens d’embauche, assurer un RDV commercial, gérer la programmation de 13 événements, maintenir le contact avec des partenaires, faire la compta, s’occuper de l’administratif. Le tout en une journée car le lendemain il aura encore d’autres tâches à réaliser. 5 ans plus tard il doit prendre des décisions stratégiques d’investissement pour le futur de son entreprise, par l’acquisition ou la session d’entreprise ou encore fixer le cap de son organisation. Bref l’entrepreneur est quelqu’un capable de garder la tête froide et d’évoluer avec la structure qu’il a créé.

L’entrepreneuriat commence par une envie, une passion, un déclic. Ce déclic et cette envie doit être profonde. On ne fait pas entrepreneur pour le fun ou car la télé a dit qu’il fallait le devenir. Je pense que tout le monde devrait devenir entrepreneur mais devrait être prévenu que tout retour en arrière est quasi impossible.

Lorsque vous avez franchi le cap de l’entrepreneuriat vous deviendrez intolérant au fait de ne pas avoir le pouvoir de faire évoluer les choses.
Je discutais encore aujourd’hui avec une personne issue d’une grande entreprise (plusieurs dizaines de milliers de collaborateurs) et ce qu’elle me racontait était tellement impensable pour moi que j’ai cru un instant à une blague ou qu’elle se payait ma tête.
Elle a réalisé une présentation, pour valider cette présentation elle l’a transmise à son N+1 qui l’a fait remonter pour que cette présentation soit validé par son N+……5.
C’est typiquement le type de démarches qui me feraient péter un plomb ou qui me pousseraient à démissionner instantanément.
Ces collaborateurs sont obligés de réaliser des projets en « sous-marin » pour faire aboutir leurs démarches et faire passer des messages dans toute l’organisation.

Lorsque l’on est une jeune pousse les décisions doivent être prise à l’échelle de la journée pour les décisions importantes et à l’échelle de la semaine pour les décisions critiques à la survie de l’entreprise.

Ce sentiment de solitude vient donc du fait que vous ne pouvez pas vous reposer sur quelqu’un pour prendre une décision à votre place. Il est nécessaire que vous ayez la vision et que vous exécutiez cette vision. Et surtout la fameuse phrase « les conseillers ne sont pas les payeurs » est à prendre au pied de la lettre.

Il ne faut surtout pas croire sur parole tout ce que l’on peut vous dire et, par ailleurs toujours trouver la voix du juste milieu.  Si quelqu’un est très radical sur sa vision il faut toujours la challenger et surtout écouter les sons de cloches qui sont différents pour se faire son opinion et trancher (ou pas) sur un sujet.

Pour se sentir moins seul une option est de parler au maximum de personnes à qui tu peux parler. Ne pas s’enfermer. Il faut voir du monde, prendre l’avis de pleins de personnes différentes.

Appartenir à une communauté est quelque chose d’important que l’on encourage au maximum chez THP qui est une communauté en elle même ou l’entre-aide et la tolérance est de mise.

Pour vous permettre de pousser votre concept au bout apprenez à programmer. cela vous aidera à choisir votre associé technique.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s